Bastard Prod – On n’a pas tendu la patte Lyrics

SHARE
[Intro] Y’a des pêchés que tu commets et qui sont sans retours
Tu peux te donner tout le mal que tu veux, y’a rien à faire
C’est comme si le diable attendait que ton corps laisse tomber
Mais tu dois rester seul : tu dois rester seul à jamais

[Couplet 1 : 10Vers] J’voulais être un modèle parmi les modèles, toucher l’fond pour voir l’sommet
C’est vraiment c’qu’on apprends quand on vient d’une famille modeste
J’ferai c’qu’il faut le temps d’une attaque
Sans rancune j’m’attache à dire c’que les gens pensent, sachez qu’on m’a pas tendu la patte
J’pars du problème qu’on se fait seul, j’me confesse messieurs
J’compte que sur moi, mes proches, ma famille, ai confiance qu’en mes sœurs
J’en ai perdu l’sommeil à gamberger sur ces feuilles
Chercher l’grall toute une nuit et puis converser des heures
A l’affût quand l’un dérive
Tout ça m’épuise : un pieds dans l’son, un pied dans l’interim
Rien d’terrible même si parfois tout cela devient pénible
Seul mais toujours bien accompagné, Bastard si fier d’l’équipe
On m’a pas tendu la patte
Enfant du vacarme, à bouffer l’gravier et trainer mon cul 30 ans sur l’asphalte
Entends-tu la rage ? J’me suis fait seul et sans tuteur
Mes peines, et démons planqués dans l’fond du placard

[Refrain x2] Isolé, j’me suis fait seul, sans bras tendu
Mais les sorts m’ont attendus, comme architecte et batisseur
Aujourd’hui j’en pâti seul, mes larmes pèsent
Un brasier qu’mes larmes taisent, dans le mal et la tise XXX

[Couplet 2 : Abrazif] Puisque plus rien n’a d’sens ici, tous savants sous CC
Epaulé par les soucis, trop dégoûté d’ces douze essais
Les coupes d’blues veulent nous blesser, voilà c’que mes gens taisent
Une trajectoire peu légendaire même si Toulouse a tout baisé
Kicks, basses et snares, donc on débites des rimes sales et grasses
Qu’ils bavent et s’taisent, que ces débiles trimes ca les gaves
On a pas tendu la patte (non) rappelle ta team
J’rêve qu’mon label l’abatte car on sait bien qu’la belle tapine
On a pas tendu la patte j’te l’répète ouais
Et croire qu’on allait s’cacher, c’était croire qu’on t’lâcherais l’pet
On a pas tant bu la tasse (non), on t’as fais tant d’répet
Ouais parcouru la crasse et essuyer tant d’défaites
On aura plier les salles, lâcher des salves, bruler des scènes
Entendu crier les loups plutôt qu’hurler les chiennes
On a pas tendu la patte non, pas l’temps pour la peine
Un bain d’sang n’pourra pas même en partant pour la paix

[Refrain x2] Isolé, j’me suis fait seul, sans bras tendu
Mais les sorts m’ont attendus, comme architecte et batisseur
Aujourd’hui j’en pâti seul, mes larmes pèsent
Un brasier qu’mes larmes taisent, dans le mal et la tise XXX