Cyril Mokaiesh – Les hommes de demain Lyrics

SHARE

C’est vrai qu’l’époque est dure comme la pierre
Elle a le teint d’la femme et le regard sévère
On avance, on s’replie,
On s’recouche, on s’ennuie
En attendant qu’ça passe
Ou qu’ça casse
Allons enfants des jours de pluie
Veuillez croire en ce qui nous lie
A nos “Je t’aime” en prose
Qui éclatent comme des roses
Quand novembre allume ses bougies
A la noblesse des causes
Au germes qu’on dépose
A c’qui nous émeut
A ceux qu’on chérit
A c’qui nous émeut
Nous remplit

Petits princes d’aujourd’hui fêtent
Les femmes de demain, les femmes de demain
Rebelles aux bois d’aujourd’hui fêtent
Les hommes de demain, les hommes de demain

Paix d’aujourd’hui, faites les hommes de demain
Sans haine, sans voile ni sang sur les mains
Faites nos coeurs purs,
Pansez les blessures
Du monde animal brutal assassin qui touche à sa fin
De ne plus croire en rien

Allons enfants de jours tristes le bonheur ça existe
Et c’est pas égoïste, c’est pas égoïste
Ça s’invente à plusieurs,
Ça crie “amour, ferveur”
En s’tenant par la taille
En s’disant qu’même nos failles
Sont magiques
Que nos baisers sont uniques

Petits princes d’aujourd’hui fêtent
Les femmes de demain, les femmes de demain
Rebelles aux bois d’aujourd’hui fêtent
Les hommes de demain, les hommes de demain

Petits princes d’aujourd’hui,
Femmes de demain
Profitez des jardins d’enfance
Des sourires qui inspirent confiance
Du haut de vos 10 ans, vos 3 pommes
L’avenir est un géant bonhomme
Futur héros des grandes quêtes
Et si la suite, et si la suite était une quête ?

Petits princes d’aujourd’hui fêtent
Les femmes de demain, les femmes de demain
Rebelles aux bois d’aujourd’hui fêtent
Les hommes de demain, les hommes de demain

[Refrain bis mélangé à ce couplet] C’est vrai qu’l’époque est dure comme la pierre
Elle a le teint d’la femme et le regard sévère
On avance, on s’replie,
On s’recouche, on s’ennuie
En attendant qu’ça passe
Ou qu’ça casse
Allons enfants des jours de pluie
Veuillez croire en ce qui nous lie
A nos “Je t’aime” en prose
Qui éclatent comme des roses
Quand Marianne épouse l’espoir
A la noblesse des causes
Aux métamorphoses
A c’qui nous émeut
Aux héros d’un soir
A c’qui nous émeut
Nos victoires

SHARE