Grand-mère

Raconte-moi tes histoires grand-mère

Comment pourrais-je m’en lasser

Repasse ta mémoire à l’envers, sans la froisser

Ne m’en veux pas si je ne suis pas passé te voir

Rien qu’une fois cette année

J’avoue, en douce, tu aurais pu t’envoler
J’admire ta beauté grand-mère

Avec tes cheveux blancs

Comme une fleur d’été au coeur de l’hivеr

Arrête un peu de mе parler

De la mort qui t’attend chaque soir

Ne vois-tu pas qu’elle t’a laissé tomber

Ton départ vient d’être retardé

Ne ferme pas les yeux grand-mère

Je t’en prie laisse-moi les regarder ces deux belles âmes solitaires

Juste avant que tu t’endormes en silence ma centenaire

Fais-le encore patienter

Fais-toi encore encore encore désirer

Fais-toi encore encore encore désirer

Fais-toi encore encore encore désirer

Attends encore encore encore une nuit

Attends encore encore un peu mamie