Sebrat – Cannellito lyrics

SHARE

On m’appelle Cannelito, jsuis la terreur des pâturages,
Je ne laisse que le cartilage, lorsque je m’attaque aux troupeaux.
Jsuis le roi de la vallée, certains ne peuvent pas l’avaler,
Jles mets en flip , vois les !
Ils rêvent de m’voir dévaler !
1er novembre 2004, par un matin pluvieux,
ma mère m’apprend des gestes pour quand je s’ rai plus vieux, pour quand je serai grand, quand je n’ srai plus un ourson
je n’l’e sais pas encore mais c’est ma dernière leçon , car
Des humains inhumains sont de sortie,
la partie d’chasse, c’est partit, ……..Un coup de fusil retentit.
En ce jour de Toussaint jles sens tous impatients,
même les chiens semblent comme assoiffés de sang
Soudain je sens qu’ t’y es sur le sentier on va pas finir entier
Tu savais bien qu’on trainait depuis des jours dans le quartier.
Ça y est tu tires dans notre direction,
René Marquèze, t’es l’ champion de l’extermination,
Tu viens d’canner cannelle, la dernière d’une grande lignée
d’une espèce massacrée et peu de gens semblent s’indigner .
Moi j’ai perdu ma bonne étoile, j’ai perdu ma grande ourse
et j’ai compris : on n’ vit pas dans l’ monde des Bisounours !
REFRAIN
J’avais à peine 10 mois et déjà toute la peine du monde,
me retrouvant seul dans les bois redoutant de croiser du monde.
A l’approche de l’hiver, on ne donnait pas cher de ma peau,
Mais faut pas vendre la peau d’ l’ours avant d’ tuer Cannelito
J’ai eu d’la veine, c’est p’têtre mon côté slovène,
Mais ma moitié pyrénéenne les gène… Mes gènes leur inspirent la pire des haines
—- Je représente bien plus que mes congénères
Je représente la résistance au monde que les cons génèrent
J’ suis dans leur visée car j’ suis pas civilisé,
Nombreux sont ceux qui veulent ma peau à défaut d’ pouvoir m’apprivoiser .
Quand j’ vais l’ croiser mon vis à vis m’ demandera pas mon avis,
ça sentira la fin d’ vie et j’avoue qu’ je n’ai pas envie
de finir au muséum, finir par amuser les hommes
en somme plus d’hivernation, à jamais privé de somme.
J’ veux pas compter les moutons juste pour vaincre l’insomnie
ni assouvir les phantasmes du gardien de nuit.
REFRAIN
J’ suis pas un loup, j’ai pas d’ meute, j’ suis pas prêt pour l’émeute.
Quand la préfecture prend des mesures j’ai pas d’ pot qui se rameute.
Elle autorise mon effarouchement et franchement j’ai pas d’ bol :
elle préconise des bombes assourdissantes et des balles de flashball
Où m’ faire la belle? Où m’ faire la malle? Même pas d’ mamelles animales
Y a pas d’femelle personne s’en mêle et pour un mâle ça fait mal .
J’ veux pas finir seul sur terre, comme un vieil ours solitaire,
Je m’ porte même volontaire si il y a une belle ourse polaire.
En attendant j’ traine ma peine sur les cîmes, jtraine ma haine et j’estime
que m’ servir dans un cheptel non gardé est légitime.
Un troupeau AOC pour un dernier festin d’ roi
car l’homme aura osé et il ne restera à c’t endroit que
L’homme qui a vu l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours.
Méfiez vous des humains qui vous foutent la frousse,
Ils rêvent d’un monde aseptisé, un monde de moutons,
un monde où tout le monde avance dans la même direction.
Refrain

How do you rate these lyrics ?