VII – Capturées de bonne heure Lyrics

SHARE
[Couplet 1: VII] Tout est rose à ma naissance, commence un ultimatum
Au bénéfice de l’homme, je suis l’objet ou la chose
On me dit faible et coquette mais toujours un peu conne
Juste bonne à faire la bonne, dépoussiérer la moquette
Je suis rapidement la salope, je n’ai droit qu’aux amourettes
Puis viendra le mariage comme un miroir aux alouettes
J’étais l’hystérique et la folle, la sœur de mes lubies
La majorité de mes viols seront tombés dans l’oubli
Je suis la pub et le produit, le physique et le profit
Sur chacune de vos affiches, de la pute j’ai le profil
J’ai pourtant cent-mille ans de lutte j’ai toujours tenu debout
Je suis morte sous les coups à la dernière de mes disputes
C’est moi que l’on persécute à votre bon vouloir
J’écris Le Deuxième Sexe depuis Simone de Beauvoir
Tout est question de pouvoir, de contraintes liées au genre
Un boulet relié aux jambes mais pas le temps de s’émouvoir
Sans épanouissement comme une fleur déracinée
Mon oppression se multiplie quand je suis déracisée
Au sein de mon foyer, l’extorsion de mon travail
Ces ministres sont mes cahiers j’ai lu L’Ennemi Principal
La domination masculine DSK contre Diallo
Le phallocrate est un salaud, patriarcale est la machine
Malgré les agressions, je ne fuis pas l’affrontement
J’obtiendrai la contraception et le droit à l’avortement
On m’instrumentalise mais de manière éphémère
Ni putain ni soumise ni Badinter ni les femens
On cherche à m’embourgeoiser, me vider de mes colères
On me tolère à la télé, sauf quand je suis prolétaire
Servile ou asservie, sans fléchir j’y réfléchi
Caliban et la sorcière de Silvia Federici
À l’origine, suis-je la faute et le péché ?
Disposer de mon corps vous ne pourrez m’en empêcher
Le misogyne se fabrique, je ne suis pas de la viande
Le sexisme est une mine, j’y ai perdu les deux jambes
J’opte pour la convergence comme Angela Devis
Le féminisme des blanches c’est celui qui nous divise
L’émancipation des femmes ce n’est pas négociable
Le rapport entre les sexes est une construction sociale
Je suis le strass sans les paillettes et la buée
Je milite en faveur du droit des prostituées
Pro-sexe et je l’affirme, libre de mes choix
J’ai le majeur pour expliquer ce que je fais de mes dix doigts
Sur le marché de l’emploi me noie dans la précarité
Mon salaire aussi témoigne de mon infériorité
Ils m’ont parlé de parité, je connais ces messieurs
Sur l’égalité, pensaient que je fermerai mes yeux
Et dans leur monde à eux, je ne sers qu’à leur bonheur
Comme chacune de mes sœurs on m’a capturée de bonne heure

[Scratch : Dj-Monark + Extraits divers] La domination masculine
Le Deuxième Sexe
Conditionnement de l’image traditionnelle de la femme
On ne naît pas femme on le devient
Le problème des femmes c’est un problème secondaire
Il serait dans la nature des choses que la femme soit soumise
On est loin d’être dans un principe d’égalité

[Couplet 2: VII] Je ne suis la poupée de personne, je me fous de mon charme
Condition sine qua none, ne me libère pas je m’en charge
Féministe radicale je te parle avec une arme
Je dépose une bombe dans la machine patriarcale
Capturée de bonne heure dans un monde masculin
Pour ton bonheur, devenir ta bonniche ou ta putain
Moi je souris à la vie au milieu des ténèbres
Toujours frêle et soumise, je suis le sexe faible