VII – Interstellaire Lyrics

SHARE
[Intro] La gueule dans la merde, j’y vis plus de difficultés
Pousser un Hip-Hop frais, assoiffé de justice
Fort de l’exemple, de ceux qui s’y sont embourbés
Pousser un Hip-Hop frais
J’ai que mes idées pour moi, ma soul et mon pera
Pousser un Hip-Hop frais, assoiffé de justice
Degré de sincérité que j’inclus dans mon vail-tra
Assoiffé de justice

[Couplet 1] Ok l’espace me parle, je relève la tête
J’entends seulement le langage d’une étoile muette
Au-delà des confins les plus énigmatiques
T’étais pas né je posais sur les faces B d’Illmatic
Je suis qu’un atome volant, un erratum intact
Les lendemains violents : moi j’en connais l’impact
Je m’installe dans les cœurs sans pourtant rétrécir
Paradoxal car il est toujours l’heure de réfléchir
Mon attrait pour la musique et sa face cachée
Argot mathématique dans un cerveau d’acier
Mon odyssée toujours loin de ton Île-de-France
Ordinateur un 9000 et SP-1200

[Refrain] Moi j’étais là depuis le Big Bang
Écoute bien les vrais MCs savent comment si prendre
Immobile, enfermé par une barrière de brume
Solitude tranquille dans un cratère de lune
Moi j’étais là depuis le Big Bang
Écoute bien les vrais MCs savent comment si prendre
Interstellaire, inspiré d’inespéré
Rêveur d’univers, visionnaire invétéré

[Couplet 2] Tout ici-bas me le rappelle, je suis de passage
Mon nirvana : un tout petit coin de partage
C’est le foutoir, on survit dans une grosse cartouche
Pas sur Sky, dans le rap on se fourvoie tous
Tourné vers le cosmos, je me mets le monde à dos
J’tafferais pas au McDo pour que mes vœux s’exaucent
Questions existentielles dans les lueurs lointaines
Richesse immatérielle, mon esprit s’en imprègne
Et je divague sur Ulysse comme sur l’Atlantide
Le vertige face à l’immensité de l’Atlantique
Poème astronomique sur ma super nova
Voyage seul comme Valentina Terechkova

[Refrain] Moi j’étais là depuis le Big Bang
Écoute bien les vrais MCs savent comment si prendre
Immobile, enfermé par une barrière de brume
Solitude tranquille dans un cratère de lune
Moi j’étais là depuis le Big Bang
Écoute bien les vrais MCs savent comment si prendre
Interstellaire, inspiré d’inespéré
Rêveur d’univers, visionnaire invétéré

[Couplet 3] La clarté s’estompe, je retrouve mon style
Indélébile, aspiré par une matière sombre
Les hécatombes, les ouragans nous les promettent
Je me promène pépère assis sur mes comètes
Je dévisage le ciel, sa puissance relaxe
Un petit pas pour l’homme dans mes anciennes Air Max
Le vent du Nord anesthésie mes plaies
Dans un trou noir stellaire, j’y ai perdu mes clés
Sous la voie lactée j’ai libéré mes songes
Si je suis athée Seigneur c’est que j’ai jeté l’éponge
J’ai pas tourné la page, rongé par les regrets
J’ai pris le large pour voir de près ce que mon esprit recrée

[Refrain] Moi j’étais là depuis le Big Bang
Écoute bien les vrais MCs savent comment si prendre
Immobile, enfermé par une barrière de brume
Solitude tranquille dans un cratère de lune
Moi j’étais là depuis le Big Bang
Écoute bien les vrais MCs savent comment si prendre
Interstellaire, inspiré d’inespéré
Rêveur d’univers, visionnaire invétéré

[Outro] La gueule dans la merde, j’y vis plus de difficultés
Pousser un Hip-Hop frais, assoiffé de justice
Fort de l’exemple, de ceux qui s’y sont embourbés
Pousser un Hip-Hop frais
J’ai que mes idées pour moi, ma soul et mon pera
Pousser un Hip-Hop frais, assoiffé de justice
Degré de sincérité que j’inclus dans mon vail-tra
Assoiffé de justice