VII – Kevlar Lyrics

SHARE
[Couplet 1] Ma fonction : l’effraction sans prétention
Mes créations ne cristallisent aucune attention
J’suis pas l’attraction mais je maintiens le cap
Capable à chaque étape, pas l’rap de bas étage
Bâtard, j’parle assez cash, m’acharne dans ma démarche
Monark, un scratch et j’redémarre !
J’arrache mes quelques pages, repars vers le départ
J’porte un gilet pare-balles et me balade en corbillard, ok
J’connais l’enfer sous ses diverses coutures
Et je disserte sur un énième coup dur
J’traverse l’hiver sous l’ivresse et l’averse
Et que la Vierge Marie vienne me sucer la …
J’suis un pauvre mec avec des ailes d’archange
Et j’reconnais mes torts, seulement quand ça m’arrange
J’ai la cagoule en laine d’un guatémaltèque
J’ferai du Jul quand Zemmour connaîtra Molenbeek
Check, j’embrasse un flic avec un gros parpaing
J’baise la république et tous ses gros larbins
Leurs valeurs ne valent rien, j’viendrais tout faire péter
J’suis le bilan de tous les abus que vous perpétrez
J’suis pas très bon pour la diplomatie
J’compatis peu, les fossoyeurs n’ont pas de pharmacie
Je creuse ma tombe avec un grand sourire
Me sens vivant tant que j’entends que les gens soupirent

[Refrain : Samples] [Couplet 2] Écoute ça, fiston, j’serai ton Père-Lachaise
Le trait d’union entre Kadhafi et BHL
Mise à l’amende, époque anti Marcel Pagnol
J’achète une arme, je dessoude un fasciste espagnol
Mes albums se fabriquent dans des labos de Fontarrabie
Paumé comme Heisenberg sans ses wallabees
Mathématique entre cellophane et paraffine
Moi mon style a comme un arrière-goût de guerre civile
Malhabile dans mes nombreuses palabres
Inutile comme un pacemaker sur un cadavre
J’embrase la ville comme on embrasse la vie
J’apprends la guerre comme un écolier dans Brazzaville
J’connais le protocole, ne le respecte pas
J’ai la gueule camouflée sous une paire de bas
J’connais le mal, le bien, j’vais pas tout mélanger
Moins malsain que ce putain de Pierre Bellanger
J’me sens piégé dans l’arène, un peu comme un taureau
Kardashian va nous lâcher neuf millions d’euros
Ma parole amorale me donnera pas l’beau rôle
J’suis un zombie, je flâne en nécropole créole
Et tous les jours j’me lève d’un cauchemar trop long
J’crame un drapeau tricolore à défaut d’un colon
Un rasoir, de l’art et des plaies sur les bras
Plus rien n’est grave, peut-être, j’enterre la paix des braves
Yo, fais profil bas quand la misère bavarde
On connait tous Zola sans avoir fait Harvard
J’fou le vacarme sans le C4, à l’aise
J’incite à l’émeute sur du boom bap balèze

[Refrain : Samples] Real bad boys move in silence

[Outro] Écoute ça, fiston, j’serai ton Père-Lachaise
Le train d’union entre Kadhafi et BHL
Mise à l’amende, époque anti Marcel Pagnol
J’achète une arme, je dessoude un fasciste espagnol
J’suis en kevlar blindé par les années
Ok DJ, un scratch et je redémarre
J’connais l’enfer sous ses diverses coutures
Et je disserte sur un énième coup dur
J’traverse l’hiver sous l’ivresse et l’averse
Et que la Vierge Marie vienne me sucer la …

SHARE
Previous articleVII – Intro Lyrics
Next articleVII – La corde Lyrics